mardi 12 juillet 2011

Réparation de poésie!!!

01/8002/8003/8004/8005/8006/80
07/8008/8009/8010/8011/8012/80
13/8014/8015/8016/8017/8018/80
19/8020/8021/8022/8023/8024/80
Réparation de poésie, un album sur Flickr.
J'ai participé cette année au projet de Livres d'artistes : Réparation de poésie, ayant pour thème Le Laboratoire.- C’est Sylvie Paquet, participante à des éditions ultérieures, qui m’a branché sur ce beau projet. Piloté par Monsieur Jean-Claude Gagnon, aussi connu sous le nom de l’Abominable homme des lettres, ce projet collectif est né de la volonté de ses membres de sortir la poésie des recueils en plaquettes ressemblant à des livres de cuisine lisses et économes. Il s’agissait plutôt d’étendre la poésie à toutes les activités artistiques empruntant des avenues diversifiés telles notamment l’art postal, les collages poétiques, le copy art, la poésie visuelle et la photographie. Le livre Réparation de poésie est publié une fois l’an depuis 22 ans. Il est tiré à 80 exemplaires et chaque livre contient des œuvres originales.

N’étant point une poète au sens propre du terme, j’ai proposé un projet de sculpture, ma grammaire à moi étant composée de volumes et de couleurs. Il y avait longtemps que j’avais le goût de faire des figurines et le défit d’en produire 80 d’un coup avait un petit coté de marathon délirant qui n’était pas pour me déplaire! Merci à Jean-Claude pour son esprit d’accueil inconditionnel pour mon projet.

J’ai donc sculptée ma figurine, petite bonne femme aux seins nus, arborant ventre et fesses rebondis et portant une cornette insolite, dans une cire brune très molle qui se prête au modelage à la main. C’était bien la première fois que je travaillais la cire comme une pâte à modeler et l’expérience est assez libératrice! J’ai fais deux moules dans du silicone de reproduction. Après quoi, j’ai versé du plâtre dans les moules. Au début, je faisais mon plâtre sagement, mélangeant la poudre et l’eau selon la consigne, lorsque j’ai eue l’idée de mettre de la gouache dans l’eau du mélange. Ce qui a produit de riches couleurs de base, et de ce fait un point de départ pour la déco. 80 figurines à décorer, c’est tout un laboratoire! J’ai fais des interventions superposées avec de la gouache, le l’encre, de la peinture acrylique, de la dorure, de la peinture, du vernis, du papier et des fibres. J’ai remarqué que c’est souvent les figurines que je considérais au départ ratées, et sur lesquelles je me suis permis des tests improbables, qui sont devenues les plus intéressantes. J’ai numéroté et ensaché chacune d’entre elles après les avoir photographiées individuellement. Sur les sacs, j’ai apposé une étiquette avec l’adresse de l’album FLICKR ou j’ai mis toutes les photos. Ainsi, l’acquéreur de la figurine peut aller voir sur Internet toute les autres petites sœurs, et constater dans quelle gradation de couleur se trouve la sienne.

À la proposition de Jean-Claude, j’ai aussi réalisé des couvertures pour une dizaine de Livres-Boîtes. Je me suis amusé à numériser de vieux romans-photos italiens ringards et à les éditer en changeant les textes. J’ai conçu 3 modèles, Voici mon préféré:



Le Vernissage aura lieu demain le 13 juillet au Tam Tam Café dans la formule 5 à 7. Quelques Livres-Boîtes demeurent disponibles pour la vente!

2 commentaires:

Bijoux artistiques contemporains a dit…

J'aime beaucoup! Tu es toujours aussi surprenante! Bravo pour ta belle liberté créatrice tellement inspirante! Anne-Marie R.

Claude Antar a dit…

Je viens de ''tomber '' sur ta page Web qui traite de la poésie réparée...
Ben un beau bravo ! Et tu expliques bien le but de ce collectif...
Merci

Claude Antar